serveur de hook HTTP
William Petit 55ab4fe7bd Bump 2 weeks ago
bin Ajout des utilitaire bin/backup et bin/restore 6 months ago
client Ajout possibilité d'éditer le jeton du slot 1 year ago
debian Empaquetage fonctionnel 1 year ago
handlers Update tamarin handler with the last production version 9 months ago
lib Mise à jour de la dépendance LevelDB 6 months ago
misc/script Ajout script de nettoyage des jobs 11 months ago
test Correction tests unitaires JobQueue 6 months ago
.editorconfig Initial commit 3 years ago
.eslintrc Ajout fichier de configuration basique pour ESLint 6 months ago
.gitignore Ajout des utilitaire bin/backup et bin/restore 6 months ago
Jenkinsfile Add Jenkinsfile to build Debian packages 3 weeks ago
Makefile Ajout du fichier package-lock.json 6 months ago
README.md Bump 2 weeks ago
app.js Initial commit 3 years ago
configure Ajout fichiers pour packaging debian 1 year ago
package-lock.json Mise à jour des dépendances 6 months ago
package.json Mise à jour des dépendances 6 months ago
payload.json Nouvelle interface basée sur Mithril 2 years ago

README.md

Logo Marang

Serveur de “webhooks” minimaliste

Prérequis

Démarrer

git clone https://forge.cadoles.com/cadoles/marang.git
cd marang
npm install
npm start

L’interface web sera disponible à l’adresse http://localhost:3000 et le serveur de hook à l’adresse http://localhost:3001.

Configuration

Marang utilise le module rc. Il peut donc être configuré en créant un fichier .marangrc à la racine du répertoire (voir la documentation de rc pour plus d’informations sur les autres possibilités).

La configuration par défaut est consultable dans /lib/config.js

Authentification

L’accès à l’interface de configuration est contrôlée par une authentification de type Basic Auth (il est donc fortement recommandé de servir celle ci en HTTPS).

Les identifiants par défaut sont marang / marang.

Les identifiants sont stockés dans le fichier de configuration dans la section webApp.credentials (voir plus haut pour personnaliser la configuration de Marang).

Le mot de passe est stocké sous sa forme haché (PBKDF2). Pour générer une empreinte pour votre nouveau mot de passe, vous pouvez utiliser l’utilitaire bin/hash-passwd qui s’exécute de la manière suivante:

cd marang
./bin/hash-passwd my_password my_password

L’utilitaire affichera une chaine de la forme <algorithm>:<iterations>:<salt>:<derived_key> que vous pourrez stocker dans votre fichier de configuration.

Sauvegarde et restauration

Deux utilitaires sont disponibles pour effectuer la sauvegarde et la restauration des données de Marang: bin/backup et bin/restore.

Utilisation

Créer une sauvegarde

MARANG_PASSWORD="Mot de passe Marang" ./bin/backup

Un fichier horodaté sera créé dans le répertoire de sauvegarde (par défaut ./backup, voir la configuration pour changer celui ci). Pour le moment, seuls les slots sont sauvegardés.

Restaurer une sauvegarde

MARANG_PASSWORD="Mot de passe Marang" MARANG_BACKUP_FILE="Chemin vers le fichier de sauvegarde à restaurer" ./bin/restore

Licence

AGPL-3.0

Bump: 5